Expériences liées à l'étude du thym.

 Suite à nos recherches sur les propriétés du thym nous avons voulu voir les véritables propriétés du linalol c’est à dire son action sur les bactéries. Nous avons mis en place plusieurs expériences pour tester nos différentes hypothèses :

·       Notre première hypothèse : Les principes actifs du thym ont des effets anti-sceptiques et détruisent par conséquent les bactéries avec lesquelles ils sont en contact.

·       Seconde hypothèse : Les principes actifs du thym préviennent la prolifération des bactéries.

 

Nous avons tout d’abord réalisé une extraction par hydrodistillation de l’huile essentielle de thym.

Légendes.

1 : chauffe ballon

2 : mélange eau en ébullition

3 : thermomètre

4 : réfrigérant

5 : arrivée et sortie de l’eau

6 : Éprouvette

7 : Fleur et feuilles de thym

8 : Huiles essentielles. 

 

Nous avons effectué  deux hydrodistillations.

Protocole : Nous avons pesé 5 grammes de feuilles et de fleurs de thym que nous avons introduit dans  le chauffe-ballon, rempli préalablement d’eau. Nous avons ouvert les arrivées d’eau puis allumé le chauffe ballon. Nous avons placé un thermomètre dans le chauffe ballon afin de vérifier la température.

Au bout d’une dizaine de minutes, l’eau a commencé à bouillir entrainant de la vapeur d’eau et de l’huile essentielle dans la colonne réfrigérante. Des gouttes ont commencé à tomber dans l’éprouvette et nous avons recueilli un liquide composé de deux phases aqueuses  blanches et jaunes.

                                                          

 

 

Cependant nous nous sommes ensuite rendues compte que l’éthanol détruit les bactéries et que l’on ne pourrait donc pas tester notre première hypothèse : les bactéries seraient en effet détruites mais non pas grâce à l’action de lianalol mais grâce à celle de l’éthanol.  Ainsi nous avons du réaliser une nouvelle hydrodistillation.

 

 Pour cette seconde hydrodistillation, nous avons réussi à trouver des fleurs séchées de thym en plus des feuilles. Nous avons alors récolté une unique solution.

Il a ensuite fallu vérifier, que ce que nous avions récupéré contenait bien les mêmes principes actifs que l’huile essentielle pure que l’on peut trouver dans le commerce. Pour cela nous avons réalisé une chromatographie comparative. 

 

Matériel :

-        éluant : eau salée + éthanol

-        papier silice

-        linalol

-        huile essentielle de thym commerciale

-        solution d’huile essentielle de thym obtenue par hydrodistillation

-        lampe à UV

-        cuve à chromatographie

-        cure-dents

-        permanganate de potassium

 

-        Protocole :    Nous avons d’abord préparé l’éluant, en mélangeant de l’éthanol avec de l’eau salée que nous avons ensuite mis dans la cuve à chromatographie.  Nous avons ensuite préparé le papier silice : nous avons d’abord tracé un trait à trois cm au crayon de papier, puis nous avons dessiné quatre points. Chaque point correspondait à un dépôt différent : sur le premier nous avons déposé de l’huile essentielle de thym du commerce à l’aide d’un cure-dents ; sur le second nous avons déposé du linalol et sur le dernier nous avons mis la solution d’huile essentielle de thym obtenue par hydrodistillation.  Nous avons déposé le papier de silice dans la cuve à chromatographie que nous avons refermé hermétiquement. Nous avons ensuite laissé reposé pendant 45 minutes. Nous avons ensuite sorti le papier de silice de la cuve mais aucune tache n’était apparue. Nous avons donc mis le papier sous des lampes à UV pour révéler les différentes taches. Nous avons donc pu observer que l’huile essentielle provenant du commerce contenait du linalol et que l’huile essentielle obtenue par hydrodistillation en contenait également.

Nous avons donc pu continuer notre expérience avec l’huile essentielle que nous avions obtenue.

 

Les expériences avec gélose

Matériel :

-        Boîtes de pétri

-        Allumettes

-        Bécher

-        Casserole

-        Alcool

-        1g d’Agar

-        100ml d’eau distillée

-        Huile essentielle de Thym

-        Pipette

-        Pro pipette

-        Pince

 

Nous avons pris deux boîtes de pétri où il de la gélose avait été coulée  et nous avons  posés nos mains contre afin de récolter les bactéries qui s’y trouvaient.

Une semaine plus tard, les deux boîtes étaient couvertes de bactéries 

 

 Boîte de Pétri

  La première boîte de Pétri servait de boîte témoin. Nous avons versé quelques gouttes d’huile essentielle de thym sur les bactéries de la seconde boîte de Pétri. Quelques semaines plus tard, nous avons pu observer que certaines bactéries avaient disparu aux endroits où l’huile essentielle avait été versée :

 

..  
Boîte éxpérimentale
  ..

 Boîte témoin

  

Cependant la disparition de ces bactéries n’était pas totale et seul un petit nombre avait disparu malgré l’huile essentielle. Nous en avons donc conclu que les principes actifs du thym ont un faible effet sur les bactéries, après leur prolifération.

Nous avons donc réalisé une seconde expérience pour vérifier notre deuxième hypothèse  puisque les résultats de la première expérience n’étaient pas tout à fait concluants. Pour cette expérience, nous avons coulé la gélose nous même et nous avons travaillé en milieu stérile.

Protocole :

Nous avons premièrement stérilisé le milieu dans lequel nous allions travailler. Pour cela nous avons allumé trois lampes à alcool que nous avons disposé en triangle autour de deux boîtes de Pétri vides. Nous avons également nettoyé toute la surface ainsi que nos mains à l’alcool.

. ..

Nous avons ensuite fait chauffer au bain marie le mélange permettant de réaliser la gélose : 1gramme d’Agar et 100 mL d’eau distillée. Nous avons attendu d’obtenir un mélange transparent puis nous avons retiré la casserole du feu et coulé le liquide obtenu dans deux boîtes de pétri. 

..

Préparation de la gélose

Nous avons ensuite allumé les lampes à alcool et mis 10 mL de gélose dans chaque boîte. Avant que la gélose ne durcisse, nous avons versé quelques gouttes d’huile essentielle de thym dans une des deux boîtes.

..

 Trois semaines après, nous avons observé le résultat : dans la première boîte, la boîte témoin où  il n’y avait pas d’huile essentielle de thym plusieurs petites bactéries se sont développées, tandis que dans  la seconde boîte il n’y avait aucune trace de bactéries.

.. 

Boîte expérimentale                              Boîte témoin

Conclusion : Nous avons  donc pu  en conclure que l’huile essentielle de thym a un faible effet sur les bactéries une fois développées  mais qu’il empêche leur prolifération.

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×